Une rentrée poétique avec « Jeanne » de Victor Hugo

JeanneJeanne2Jeanne3Jeanne4contacts

Ces lieux sont purs ; tu les complètes.

Ce bois, loin des sentiers battus,

Semble avoir fait des violettes,

Jeanne, avec toutes tes vertus.

L’aurore ressemble à ton âge ;

Jeanne, il existe sous les cieux

On ne sait quel doux voisinage

Des bons coeurs avec les beaux lieux.

Publicités

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑